Le transport public au coeur de la mobilité en tant que service (MaaS)

La mobilité en tant que service (ou encore le MaaS) est définie comme le mouvement en faveur de l’intégration des services qui permet au client d’utiliser le service de mobilité le mieux adapté à un voyage (public ou privé) à partir du moment où l’usager quitte son domicile jusqu’à ce qu’il atteigne sa destination, en planifiant et en payant de manière transparente en fonction des moyens de transport qu’il utilise tout au long du trajet.

 

Le MaaS promet de fournir une véritable alternative aux trajets en voiture privée et finalement à la possession d’une voiture, réduisant les embouteillages en effectuant des trajets du premier au dernier kilomètre complets en utilisant des options de mobilité partagée (shared mobility en Anglais) simples et pratiques.

 

Mais le MaaS commence à se compliquer lorsque les gens discutent de la manière de le mettre en œuvre et des modèles à mettre en place pour utiliser le MaaS dans un écosystème de mobilité (mobility ecosystem en Anglais). Ces problèmes résultent de la volonté à mettre en place un système de « souscription à la mobilité » et de la volonté des opérateurs de transport en commun d’accorder des réductions aux fournisseurs de MaaS. Cependant, bon nombre des outils nécessaires pour permettre au MaaS de bénéficier de remises ou de nouveaux modèles commerciaux sont aujourd’hui disponibles, ce qui signifie que des mesures peuvent être prises pour transformer cette vision en réalité.

 

L’approche de Masabi à l’égard du concept de MaaS est entièrement axée sur la façon dont les transports publics peuvent être activés via le MaaS et place l’agence de transport en commun, son exploitant et la ville, au centre des grands et petits écosystèmes MaaS du monde entier, contribuant ainsi à la réalisation des objectifs sociaux, environnementaux et de mobilité, sans avoir besoin d’abonnements ni de tarifs réduits.

 

Activation de la mobilité en tant que service (MaaS) – Les 3 approches différentes proposées

 

L’industrie du transport a porté une grande attention à l’approche dite de type «Netflix» pour la mise en place du MaaS. Cette approche a été la vision dominante du MaaS en Europe. Cependant, est-ce la meilleure approche à suivre? (Spoiler: cela dépend de qui vous êtes) et est-ce la seule option disponible?

 

Nous considérons que les offres MaaS se répartissent en trois groupes que nous détaillons plus bas. Ceux-ci sont:

 

  • MaaS via abonnement (Subscription-based MaaS)
  • MaaS pratique (Practical MaaS)
  • MaaS via le modèle dit Account Based
  • L’approche Netflix pour la mise en place du MaaS via abonnement (Subscription-based MaaS)

 

L’approche Netflix pour la mise en place du MaaS via abonnement (Subscription-based MaaS)

 

Actuellement, le discours MaaS est dominé par le fait qu’on parle de «Netflix» pour le transport, où vous vous inscrivez et payez une facture / abonnement de mobilité mensuel pour un ensemble d’options de transport. Le problème est que les options de transport disponibles ne sont pas infinies. Vous ne pouvez pas créer un nombre illimité d’autobus, de voitures ou de trains pour répondre aux pics de demande, ni appliquer toutes les options de mobilité pour accepter le prix et les forfaits financiers.

 

Le développement du  MaaS basé sur un abonnement est présenté comme un substitut propre du financement automobile / des plans d’entreprise et peut aider à réduire l’utilisation de la voiture grâce à l’engagement de forfaits. Le concept étant que vous êtes plus susceptible d’utiliser quelque chose que vous payez tous les mois et que cela offre une proposition simple et attrayante aux usagers, mais n’apporte pas d’autres avantages significatifs. Les abonnements favorisent les personnes plus riches qui peuvent se permettre de payer leur transport à l’avance à un coût initial plus élevé. Ils créent également un obstacle pour les clients qui ne savent pas à l’avance quel forfait répondra à leurs besoins. Les besoins en matière de transport ne sont souvent pas rigides, car les projets et les destinations varient d’une semaine à l’autre, ce qui rend difficile le choix du bon forfait et peut dissuader les utilisateurs d’options de mobilité variées.

 

Un autre inconvénient majeur pour les abonnements est qu’il n’aborde pas la nature offre/demande du transport. La surtaxe tarifaire, qui peut contribuer à réduire les embouteillages en période de forte demande en décourageant l’utilisation via des prix plus élevés, est un exemple qui ne serait pas possible avec un prix de souscription défini. Du point de vue des opérateurs, le problème d’une telle approche est qu’elle consiste à demander aux opérateurs de transport d’accorder une réduction sur les tarifs, chose que les opérateurs sont réticents à faire.

 

Accéder aux services de transport public via principales applications de mobilité (Practical MaaS)

Masabi a développé le premier SDK de billettique mobile au monde pour les transports publics, permettant aux applications tierces (telles que celles fournies par Transit, Uber, Jorudan, Moovit, Gertek et Kisio Digital) d’intégrer Justride dans leurs applications existantes.

 

Cela signifie que les passagers peuvent désormais utiliser ces services pour acheter des billets et utiliser les transports en commun via les applications de mobilité existantes. Il s’agit d’une étape importante pour rendre l’accès aux transports publics accessible dans le cadre de la mobilité urbaine en faveur des applications MaaS dans le monde entier, et ce en vue d’accroître l’accessibilité des transports en commun, tout en permettant des trajets multimodaux sans faille.

 

 

Aucun abonnement n’est requis et les passagers achètent leurs billets comme ils le feraient normalement – en choisissant le type de ticket dont ils ont besoin, qu’il s’agisse d’un ticket à usage unique, un ticket journalier, à la semaine, mensuel ou annuel. Cette solution signifie que l’agence de transport perçoit ses recettes habituelles pour chaque ticket et qu’un nouveau business model n’est pas nécessaire pour faire fonctionner le nouveau système. Le service peut être opérationnel en quelques semaines et permet aux transports en commun d’accéder aux applications les plus performantes que les gens utilisent déjà tous les jours pour leurs trajets en voiture. Nous pensons réellement que plus il y a d’applications qui intègrent les transports en commun, mieux c’est!

 

Actuellement, le SDK de Justride est actif et permet au MaaS pratique de se développer au sein de plus de  21 agences de transport et opérateurs dans le monde, répartis dans 5 pays (France, Espagne, Japon, États-Unis et Canada).

 

Le MaaS via le modèle dit Account Based

Si les approches dites de souscription pour le développement du MaaS ne cochent parfois pas toutes les cases, le concept du MaaS dit Account Based fournit les nombreux outils nécessaires pour mettre en place le MaaS de manière efficace et équitable. La facturation des trajets dite Account Based utilise un «jeton» (token en anglais) (identifiant unique, tel qu’une carte cEMV, une carte à puce ou un code à barres sur mobile) pour suivre les trajets reliés à chaque compte utilisateur, puis calcule les tarifs dans le back-office en fonction de l’utilisation. Cela permet de facturer l’usager en calculant et en appliquant le «meilleur tarif disponible» pour un trajet, par exemple si un usager emprunte les transports plusieurs fois par semaine, le système calcule automatiquement le meilleur tarif disponible et charge l’usager le prix d’un abonnement à la semaine lorsqu’il atteint une dépense équivalente à ce montant, au lieu de continuer à lui faire payer des trajets individuels qui lui reviendraient beaucoup plus cher. différents modes utilisés sur une période donnée. Cela permet également aux villes d’offrir leurs services tout en un tout en créant une expérience utilisateur optimale.

 

Le MaaS de type Account Based  place l’agence de transport, les transports en commun, et donc la ville elle-même au centre d’un écosystème MaaS. En d’autres termes, la ville conserve le contrôle nécessaire pour faire en sorte que les acteurs de la mobilité impliqués dans le projet  puissent tous atteindre leurs objectifs sans avoir d’impact négatif l’un sur l’autre. Une telle collaboration permet également d’aider à résoudre des problèmes tels que la congestion ou la pollution causés par l’utilisation de véhicules privés.

 

Mobilité en tant que service – une offre 3 en 1

Le développement du concept de MaaS en est encore à ses débuts. Nous avons mis en évidence trois approches pour activer et développer le MaaS, mais cela ne veut pas dire que ces options doivent s’exclure mutuellement. En fait, certaines villes pourraient bien incorporer certains des aspects de ces trois modèles. Nous pouvons totalement envisager un futur dans lequel le MaaS de type Account Based est utilisé et combiné à un service de souscription afin de maximiser la portée et l’utilisation de l’application.

 

Envie d’en savoir plus? Téléchargez notre nouvel ebook: Placer les transports publics au centre de MaaS: étapes pratiques que les agences de transport en commun peuvent prendre pour passer à MaaS.